Rechercher

La répétition mentale chez les musiciens : une manière d'économiser son corps !

Pour varier les plaisirs de notre travail de musicien, je vous propose de tester la répétition mentale. Au lieu de prendre votre instrument, parce que vous ne l'avez pas, vous êtes blessés ou vous voulez vous économiser, vous pouvez travailler mentalement votre morceau.


C'est efficace la répétition mentale ?

Oui car le cerveau ne fait pas la différence entre l'exécution réelle d'un geste et l'image mentale du même geste (voir les travaux de S. Dehaene "Le cerveau en action"). C'est très courant chez les sportifs : les skieurs sont les plus anciens à utiliser cette méthode puisqu'ils ne peuvent pas pratiquer le parcours avant la compétition. L'idéal étant de tout de même de mixer la pratique réelle et la répétition mentale.


A quoi ça sert ?

Longtemps avant le concert, elle sert à apprendre ou à approfondir un passage sans fatiguer votre corps. Bémol : elle entraîne une fatigue mentale importante, ne la pratiquez pas le soir et pas plus de 10/15 minutes.

Juste avant le concert, elle permet de mieux anticiper le mouvement et de diminuer votre anxiété.


Comment procéder ?

Etape 1 : Choisissez un passage à apprendre ou à approfondir. Qu'est-ce que le compositeur a voulu raconter à ce moment-là ? Donnez un sens à ce que vous jouez.


Etape 2 : Identifiez ce que vous voulez améliorer. Encouragez-vous.


Encouragez-vous !


Etape 3 : Regardez la partition et imaginer que vous la jouez (selon votre instrument vous pouvez dissocier main droite et main gauche).

Votre état d'esprit pendant cet exercice est capital : imaginez que le son produit est beau, que c'est facile, fluide.

Imaginez aussi les sensations de mouvement que vous avez dans tout votre corps.

Associez une émotion à ce que vous jouez.

Vous pouvez le faire plus lentement que le tempo indiqué, puis augmentez le progressivement.


Etape 4 : Imaginez ce passage dans une situation de concert avec un maximum de détails (bruits, lumière, autres personnes...)


Etape 5 : Appliquez en situation : vérifiez la concordance entre ce que vous avez acquis mentalement et la manière dont vous jouez réellement à tous les niveaux (rythme, sensations physiques...).


Testez et n'hésitez pas à partager vos impressions et vos résultats en commentaire.


Prenez soin de vous et à bientôt !


Musicalement.


Marie


180 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout